Revenir à l'accueil Envoyer un email Écrire sur le livre d'or Recevoir les actualités du projet :
Foire aux questions
Carte d'identité
Biologie et écologie
Répartition
Protection & suivi
A l'étranger
En ville
Pour en savoir plus
Actu sur l'espèce
Actu parisienne
Historique
Quelques sites intramuros
Boulogne et Vincennes
Causes de déclin ?
Mesures préconisables
Sources & biblio
Autour de Paris
Autres rapaces nocturnes

 Autres rapaces nocturnes dans Paris
> Introduction > Effraie des clochers > Hibou Moyen Duc > Hibou des Marais > Chouette chevêche

La nidification de l'Effraie des clochers dans Paris intramuros reste énigmatique.
Photo : R. Sordello
> Effraie des clochers (Tyto alba (Scopoli, 1769))

Comme la Chouette chevêche, l'Effraie des clochers ou Chouette effraie a su s'adapter à l'exploitation des terres par les humains et à leur sédentarisation en bourgs et villages. En effet, l'espèce occupe volontiers les clochers des églises ou les combles des bâtiments agricoles et consomme des petits rongeurs, abondants en milieu cultivé. Cependant, l'intensification de l'agriculture provoque depuis plusieurs décennies un déclin important de l'espèce, renforcé par une exposition forte aux collisions routières.

L'Île-de-France, caractérisée par un recul de l'agriculture de proximité et une urbanisation étalée, est particulièrement concernée par ce déclin.

Dans Paris, il existe des observations historiques de Chouette effraie (par exemple en 1918 et 1920 dans le cimetière de Montmartre par Legendre (Atlas des oiseaux nicheurs de Paris CORIF, 2010)). Mais il existe aussi des mentions très récentes qui permettent de confirmer que l'espèce est toujours au moins de passage dans la capitale.
Par exemple, en 2003, un individu pénètre au dernier étage d'un immeuble de la rue Titon dans le XIème arrondissement par une fenêtre laissée ouverte (Observatrice : Kettenhofen P. (Donnée CEDAF Maison Alfort)).
En 2015, une Chouette effraie est également découverte à La Villette : blessée, elle est transportée au CEDAF.

Par contre, l'installation, et encore plus la reproduction, de la Chouette effraie dans Paris restent beaucoup plus énigmatiques. Certaines données permettent néanmoins de maintenir un doute.
Par exemple, en juin 2005, un jeune de Chouette effraie est trouvé sur une voiture dans la rue Madame (VIème arrondissement) et est apporté au centre de soins de Maison Alfort (Observateur : Grinstein G. (Donnée CEDAF Maison Alfort)).
En 2006, plusieurs jeunes volants auraient été trouvés, accompagnés d'un adulte, dans le quartier Saint-Sulpice selon l'Atlas des oiseaux nicheurs de Paris (CORIF, 2010) ; il ne semble toutefois pas avoir été confirmé qu'il s'agissait bien d'individus de Chouette effraie.
La proximité géographique de ces témoignages renforce le doute mais il reste difficile d'affirmer que ces individus sont véritablement nés dans Paris et n'y ont pas été rapportés.

En tout état de cause, l'espèce n'est pas foncièrement inadaptée au milieu urbain, du moment qu'elle peut y trouver des possibilités de nidification (clochers par exemple), des milieux ouverts pour la chasse (espaces ouverts de parcs, friches, ...) et des populations de rongeurs suffisantes. L'espèce est ainsi présente dans des petites villes comme Rodez qui accueille 25 000 habitants (com. pers. Delzons O., 2012). L'espèce peut également être présente dans des villes moyennes par exemple à Perpignan, ville d'une centaine de milliers d'habitants. L'espèce y est mentionnée dans le quartier du Campo Santo, un ensemble d'édifices religieux comprenant cimetière, cloître, chapelle, cathédrale au coeur de la vieille ville (Site de la Mairie de Perpignan). Même si une comparaison entre Perpignan et Paris semble à l'évidence délicate, cela montre que la présence de l'espèce en ville reste possible. Dans une ville comme Paris, la pollution lumineuse peut sans doute constituer un frein supplémentaire à l'installation de l'espèce, par exemple si les clochers potentiellement utilisables restent éclairés toute la nuit. Par ailleurs, la Chouette effraie est extrêmement exposée au risque de collision routière ; or, ce risque est omniprésent dans un milieu urbain dense.
Naissance et objectifs
Gouvernance
Références au projet
Ressources
Contribution à un inventaire parisien
Ecologie de l'espèce & comportement en ville
Sites pilotes
Pose et suivi
de nichoirs
Communication et sensibilisation
Collaboration avec les centres de soins
Exploration des autres grandes villes de France
Comment chercher la hulotte ?
Signaler une observation
Si vous trouvez un jeune
Vous souhaitez aider financièrement le projet ?
NOM :
MDP :
Chaine Youtube
      
Moteur de recherche Google :
Rechercher sur :
Traduire le site via Google :
   
   
   
Site internet conçu, créé et édité par Romain SORDELLO | Dernière mise à jour : 12/03/2017 | Mentions légales | Plan du site | Statistiques de fréquentation | Actuellement 2 personne(s) sur le site