Revenir à l'accueil Envoyer un email Écrire sur le livre d'or Foire aux questions
Carte d'identité
Biologie et écologie
Répartition
Protection & suivi
A l'étranger
En ville
Pour en savoir plus
Actu sur l'espèce
Actu parisienne
Historique
Quelques sites intramuros
Boulogne et Vincennes
Causes de déclin ?
Mesures préconisables
Sources & biblio
Autour de Paris
Autres rapaces nocturnes

 Carte d'identité de la Chouette hulotte

Famille : STRIGIDAE
Nom scientifique : Strix aluco Linnaeus, 1758
Nom vernaculaire : Chouette hulotte

Il existe 9 espèces de rapaces nocturnes en France. Huit d’entre elles, comme la Chouette hulotte, appartiennent à la famille des STRIGIDAE, qui comprend la Chevêchette d’Europe (Glaucidium passerinum (Linnaeus, 1758)), la Chouette chevêche ou Chevêche d'Athéna (Athene noctua (Scopoli, 1769)), la Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus (Linnaeus, 1758)), le Hibou des marais (Asio flammeus (Pontoppidan, 1763)), le Hibou grand-duc (Bubo bubo (Linnaeus, 1758)), le Hibou moyen-duc (Asio otus (Linnaeus, 1758)) et Hibou petit-duc ou Petit-duc scops (Otus scops (Linnaeus, 1758)). Enfin, la neuvième espèce, la Chouette effraie ou Effraie des clochers (Tyto alba (Scopoli, 1769)), appartient à la famille des TYTONIDAE.

Dans la famille des STRIGIDAE, la Chouette hulotte est donc la seule représentante en France du genre Strix, qui compte vingt espèces dans le monde. On peut citer à titre d'exemple la Chouette de l'Oural (Strix uralensis Pallas, 1771) ou la Chouette lapone (Strix nebulosa Forster, 1772).

L'espèce Strix aluco compte onze sous-espèces connues au niveau mondial. Deux de ces sous-espèces sont présentes en France : Strix aluco aluco Linnaeus, 1758 et Strix aluco sylvatica Shaw, 1809.

Les rapaces nocturnes ne sont pas de la même lignée évolutive que les rapaces diurnes mais ont acquis des caractères semblables (évolution convergente) qui en font des prédateurs, situés en haut des chaînes alimentaires dans leur milieu respectif. Certains rapaces nocturnes sont plus diurnes que les autres comme la Chevêchette d’Europe ou le Hibou des marais.

Un détail facile permet de distinguer les chouettes des hiboux : les hiboux portent sur la tête deux excroissances appelées "aigrettes" qui sont absentes chez les chouettes. Ces aigrettes ne doivent pas être prises pour des oreilles.
Naissance et objectifs
Gouvernance
Références au projet
Ressources
Contribution à un inventaire parisien
Ecologie de l'espèce & comportement en ville
Sites pilotes
Pose et suivi
de nichoirs
Communication et sensibilisation
Collaboration avec les centres de soins
Exploration des autres grandes villes de France
Comment chercher la hulotte ?
Signaler une observation
Si vous trouvez un jeune
Vous souhaitez aider financièrement le projet ?
NOM :
MDP :
Chaine Youtube
      
Moteur de recherche Google :
Rechercher sur :
Traduire le site via Google :
   
   
   
Site internet conçu, créé et édité par Romain SORDELLO | Dernière mise à jour : 15/08/2017 | Mentions légales | Plan du site | Statistiques de fréquentation | Actuellement 2 personne(s) sur le site